Bandeau
Moto LIBERTÉ
Slogan du site
Descriptif du site
Transformation de la moto du moniteur Philip
Article mis en ligne le 12 mars 2019
dernière modification le 21 avril 2019

par Philip SPENCE

Idée initiale

Salut,

d’une Suzuki Bandit 650 Roadster, j’en ai fait un mélange de Harley-Rat, bike-Mad Max et j’en suis très fier …

La préparation

Dans un 1er temps, fabriquer un carénage de tête de fourche se fait en polyester sur base d’un moule.
Malheureusement, comme ce serait une pièce unique,je n’avais pas envie de faire de moule sachant qu’après j’aurais certainement ramé pour l’attacher correctement …

Donc, j’ai décidé de le fabriquer directement sur la moto au moyen d’une fixation de base avec des cerclages

Et de grillage à poules …



D’abord, changer les clignoteurs pour qu’ils fassent partie de la structure et ajouter une paire de feux additionnels de croisement (anti brouillards) et de feux longue portée.

Branchements effectués par TecnoMotos Rochefort avec interrupteurs séparés car non homologués …

Je les ai placés de telle manière qu’ils se croisent vers l’intérieur de telle sorte qu’en virage, le phare extérieur éclaire le sol dans l’intérieur du virage … Vous suivez ?





Le polyester

Puis, le polyester … Pour ceux qui ne le savent pas, la résine de polyester (liquide) se travaille avec un durcisseur à ajouter et ensuite, on est censé appliquer ce liquide épais sur des feuilles de fibres de verre ou de tissus sergé et ce, dans un environnement clos et par
20 degrés Celsius et cela durcit sur le support en quelques minutes …

Chez moi, c’est à l’extérieur (je vis dans une caravane dans les bois) et j’ai commencé le boulot par moins 6 degrés … Cela a mis 1 jour et demi à sécher …


Qu’à cela ne tienne, j’avais le temps.

Comme support, j’ai utilisé du tissus sergé de 160 gr comme conseillé par le fournisseur
"Polyestershoppen.nl"

Le sabot

En même temps, j’ai décidé de fabriquer de la même manière un sabot moteur qui me protégerait intégralement (genoux et petits petons).




Le gelcoat

Quand travail terminé, couche "gelcoat"

et ensuite mastic

puis ponçage

Ensuite, peinture.

La couleur

Pour ce rendu, 2 couches noires, 2 couches vernis puis poncer légèrement au papier de verre à l’eau (400) puis couche très légère de rouge et de jaune puis vernir, reponcer , revernir, peaufiner en corrigeant certains effets avec peintures et revernir., reponcer, revernir....



Le but étant un effet rouille, terreux mais lumineux




Les matériaux

Au final,

  • 5 m2 de tissus sergés,
  • 3 kg de résine polyester
  • 1 kg de gelcoat
  • 3 kg de mastic ( après ponçage reste plus que 2 petits kg)
  • 5 bombes de couleur noire
  • 2 bombes de couleur rouge
  • 1 bombe de couleur jaune
  • 5 vernis
  • 180 heures de travail ( j’avais jamais fais ça et j’ai dù m’y reprendre quelques fois …)

Les remerciements

Je tiens à remercier pour leur travail :

  • Franck de « Techno motos » à Rochefort
  • « Sellerie Confort » à Cerans Feuilletourte france pour la selle
  • Transformation confort gel, rabaissée 2 cm cuir et coutures 246€ frais d’envoi et de réception inclus.
  • Les fournitures : « Polyestershoppen » aux pays bas ( résine, gelcoat et tissus) 100€
  • « Mr Bricolage » à Rochefort et à Wellin ( armature, visserie, mastic et peintures) 120€
  • « Geoffrey » pour le grillage et le caoutchouc … gratis

Et je tiens particulièrement à remercier pour leurs conseils précieux et avisés messieurs

  • Christian de « Technomotos Rochefort »,
  • Geoffrey et Pol du Camping « LeRoptai »
  • ainsi que les employés de « Mr Bricolage » de Wellin


Dans la même rubrique

Nouvelle moto de Piwi
le 15 février 2019
par Piwi
pucePlan du site puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2017-2019 © Moto LIBERTÉ - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.2.92
Hébergeur : OVH