logo article ou rubrique
Compétitions
Article mis en ligne le 2 novembre 2018
dernière modification le 10 novembre 2018

par Pierre WILLOT
logo imprimer
Enregistrer au format PDF
Licence : CC by-nd

Caractéristiques de la compétition

Le Moto Gymkhana est relativement ouvert aux débutants, car les coureurs ont besoin de peu de matériel et pas de permis spécial pour y participer. Les événements ont généralement lieu sur des circuits fermés, comme les écoles de conduite, les parkings, les petits circuits, ou d’autres. Le tracé du parcours est conçu par l’organisateur et est différent à chaque événement.

Les coureurs utilisent généralement que la première et la deuxième vitesse, en raison de virages serrés. La plage de vitesse est donc généralement faible ou modérée. Il y a une forte probabilité de tomber en raison de l’instabilité de motos à faible vitesse, mais les blessures et les dommages sur les motos sont très rares.

En raison de la disposition serrée du parcours de Moto Gymkhana, les motos petites et plus légères ont souvent un avantage sur les plus grandes. Toutefois, les cours peuvent inclure, de longues sections droites en plus de virages serrés, de sorte que différentes tailles et styles de machine puissent exprimer leur potentiel.

Moto Gymkhana nécessite de la technique, des compétences, les connaissances et l’expérience de la moto. Les coureurs doivent connaître non seulement les techniques d’accélération, de freinage, la manipulation et le transfert de poids, mais aussi la façon de régler la machine pour optimiser les performances. Un esprit d’analyse pour évaluer l’évolution des lignes de course de façon plus efficace est essentiel.

Spécifications pour les véhicules

Les motos utilisées dans des compétitions de Moto Gymkhana doivent être légales dans la rue. Une machine doit avoir une roue à l’avant et une roue à l’arrière. Les règlements n’imposent pas de restrictions sur le déplacement du moteur, ni sur les styles tels que naked, super-sport, cruisers, trails, scooters, ou on-road par rapport aux off-road. La lumière de frein doit être en ordre de marche. Les pneus doivent être légaux pour une conduite sur route, Les pneus de course ne sont pas autorisés. Les sculptures du pneu doivent être assez profondes et les pneus usés ne sont pas autorisés. Le bruit d’échappement est limité à 100 dB. Il ne doit pas y avoir d’arêtes vives à la fin du guidon, des leviers, pédales, ou tout autre élément de la structure.

Les motards peuvent personnaliser librement leur véhicule à condition que les conditions ci-dessus soient respectées. Par exemple, de nombreux participants placent le guidon en position haute pour un meilleur contrôle, changent le pignon avant et/ou arrière pour améliorer l’accélération, changent le système d’échappement, et éliminent les carénages pour réduire le poids.

Équipement

Les coureurs sont généralement tenus de porter un casque intégrale type casque de moto de course . Les casques ouverts et les bols ne sont pas recommandés. Les gants de moto et coudières sont obligatoires, et les protections pour les épaules, la poitrine et le dos sont recommandées. D’autres choix recommandés pour la sécurités sont une veste en cuir ou une combinaison de course en cuir avec protections intégrées. Sur la partie inférieure du corps, les coureurs doivent porter des protège-genoux sur le pantalon. Les protections pour les hanches et les jambes sont également recommandés. Les coureurs peuvent porter des bottes sans lacets, ou des bottes de course.


pucePlan du site puceContact puceEspace rédacteurs pucesquelette puce RSS

2017-2018 © Moto LIBERTÉ - Tous droits réservés
Haut de page
Réalisé sous SPIP
Habillage ESCAL 4.1.25
Hébergeur : OVH